Collégiale de Thann

Collégiale de Thann - vitraux
Sous l'égide de la Fondation de France

La splendeur retrouvée : La chapelle de la vierge des vignerons a entièrement été rénovée.

Édouard Heinrich, le président de la Fondation pour la sauvegarde de la collégiale de Thann fait le point sur les travaux achevés lors de ce premier semestre 2014 et sur ceux encore à venir, pour que la collégiale retrouve peu à peu son lustre et sa splendeur. 

D'année en année, on assiste à une sorte de transformation de la collégiale thannoise...

La statue de la vierge mise en valeur .

Ainsi, en ce début d'année 2014, la chapelle de la vierge des vignerons a été restaurée : bancs confessionnaux retirés, installation de parquets en bois, rénovation des murs altérés par les infiltrations d'eau, des encadrements des fenêtres, nettoyage et peinture de l'autel, Aménagement de la niche et mise en place d'un verre de protection avec alarme pour y installer la statue de la vierge, peinture minérale de l'ensemble, et remplacement de l'éclairage pour une meilleure mise en valeur de la statue dans son nouvel environnement (d'ailleurs chaque panneau du chemin de croix sera aussi éclairé dans le même style que le reste de la chapelle)...

Sous la maîtrise d'ouvrage de la ville de Thann, les travaux se sont élevés à 30 000 EUR HT entièrement pris en charge par la Fondation pour la sauvegarde de la collégiale, qui réitère son appel aux dons.

La statue de la vierge, datant de 1515 retrouve ainsi une place de choix et elle est harmonieusement mise en valeur dans cette chapelle intimiste et chaleureuse. À noter que l'ancien peintre Fernand Ardizio, qui s'est aussi pris de passion pour ce lieu, a offert les filets en feuilles d'or au bas des piliers d'ogives dans la chapelle.

De même, le bas-côté sud a également subi une bonne cure de jouvence, avec la réfection des enduits au plafond, la reprise des couleurs des croisées d'ogives, la modification de l'éclairage et la restauration du décor mural en fausses pierres pour toute la partie sud et pour l'arrière de la collégiale jusqu'à rejoindre ce qui avait été restauré au moment de l'installation du nouveau vitrail. Ce dernier travail a été réalisé avec passion par l'entreprise Lammers. La totalité des travaux sur ce bas-côté sud représente un montant de 70 000 EUR HT.

« Lors du deuxième semestre 2014, tout l'éclairage de la collégiale sera repris pour donner partout le même esprit que dans le bas-côté sud, ce qui permettra de laisser allumer en journée, tout en réalisant des économies d'énergie. L'opération devrait coûter entre 50 et 60 000 EUR », précise Édouard Heinrich.

Et le bas-côté nord ? 

Enfin, à l'extérieur du bâtiment, la Fondation et la Ville de Thann procéderont ultérieurement, peut-être l'an prochain, à la rénovation des grillages de protection des vitraux et des pare pigeons, pour un montant estimé à 230 000 EUR, avec des subventions espérées de l'État et du conseil général. Pour ces travaux, un appel d'offres sera lancé pour une maîtrise d'ouvrage de longue durée, pour six années.

D'ici là, les rénovations pourraient se poursuivre à l'intérieur, avec la restauration des plafonds et murs de la partie centrale, au gothique rayonnant ; ou plutôt pour commencer, par ceux du bas-côté nord, pour faire le pendant à ceux juste achevés, côté sud, la surface étant moins importante et les travaux par conséquent moins onéreux, malgré les multiples détails du style gothique flamboyant de cette partie de l'édifice.“

Michèle Marchetti © Dna, Mercredi le 16 Juillet 2014 - Tous droits de reproduction réservés